Nederlands | Français Belgium
Benefits Survey rapport

Benefits Survey 2015

Une vision claire sur vos couvertures invalidité et frais médicaux








  • Le Benefits Survey d’Aon analyse et compare de façon qualitative et quantitative les couvertures incapacité de travail et soins de santé des entreprises participantes.

    Ce benchmark est unique sur le marché. Au total, l’étude analyse et compare 950 plans, de 265 entreprises différentes. Les participants confirment utiliser ce benchmark avec satisfaction pour mettre en avant leurs plans soins de santé et invalidité auprès de leur personnel. Le rapport permet également aux entreprises participantes de comparer leur(s) plan(s) invalidité à ceux d'autres sociétés. Et « last but not least », l’étude est un document de travail précieux pour toute négociation avec le personnel et les partenaires sociaux.

    Cette 3ème édition révèle les tendances actuelles sur le marché belge, et accorde une attention particulière à l’actualité. Citons, par exemple, le statut unique, la thématique du burn-out et la croissance des soins ambulatoires.


  • Le benchmark compare deux types de couvertures :

    • Couverture Incapacité de travail
    • Couverture Soins de santé

    Incapacité de travail
    Nous avons comparé l’ensemble des plans au moyen de quatre travailleurs types : un membre de la direction, un cadre, un employé et un ouvrier. Chacun d'entre eux correspond à un profil moyen au sein de sa catégorie professionnelle. Nous avons affilié chaque travailleur type à tous les plans revenu garanti qui concernent sa catégorie.

    • Notre membre de la direction a 37 ans et un salaire mensuel brut de 7.500 EUR.
    • Notre cadre a 37 ans et un salaire mensuel brut de 5.650 EUR.
    • Notre employé a 37 ans et un salaire mensuel brut de 3.600 EUR.
    • Notre ouvrier a 37 ans et un salaire mensuel brut de 2.800 EUR

    Nous avons supposé qu'il s'agit ici d'un travailleur marié sans charge de famille.

    Nous avons calculé et comparé le niveau ou le taux de remplacement du revenu garanti en cas d'incapacité de travail suite à une maladie ou un accident de la vie privée pour chacun de ces quatre travailleurs.

    Ceci nous a permis de classifier les différents plans. Chaque société participante peut donc visualiser sur nos graphiques son positionnement par rapport aux autres.

    Soins de santé
    Etant donné que ces assurances prévoient des couvertures et des franchises très différentes, il n'est pratiquement pas possible de dresser un classement comme nous l’avons fait pour la couverture revenu garanti. D'ailleurs quel est le meilleur plan, celui qui offre la couverture la plus élevée, celui dont la franchise est la plus basse, celui dont l’assistance en Belgique est la plus large ?

    Le rapport met clairement en évidence les couvertures typiquement choisies par les employeurs au moment de l’instauration d'un tel plan et nous permet de déterminer le plan
    « standard » du marché.


  • Les 10 enseignements
    Au terme de ce benchmark, nous avons pointé 10 enseignements qui font partie intégrante du rapport.

    1. Evolution des dépenses
    Les dépenses en soins de santé sont en évolution constante : elles ont doublé entre 2000 et 2012 (21 milliards d’EUR à 42 milliards d’EUR). Ces dépenses atteignent en 2012 presque 11% du PIB.

    2. 3/4 des dépenses en soins de santé sont à charge des pouvoirs publics. 1/4 reste financé par le patient lui-même, ce qui représente un coût de 917 euros/an/personne pendant toute la durée de sa vie, soit 76 euros/mois.

    3. Les produits que les sociétés peuvent mettre en place pour renforcer les couvertures légales :
    • Assurance revenu garanti
    • Assurance exonération de primes
    • Assurance hospitalisation
    • Assurance soins ambulatoires
    4. Les formules revenu garanti
    • La majorité des plans prévoit une formule step-rate* (67 %), comparé à 31 % en formule offset**.
    • Le nombre de plans avec une formule offset a augmenté par rapport à 2009, où le taux était de 21 %.
    * Une formule step-rate est une formule qui offre un revenu de remplacement sans tenir compte du niveau de l’intervention légale.

    ** Une formule offset est une formule qui offre une couverture totale toujours équivalente en termes de revenu de remplacement. Cette formule tient compte du niveau de l’intervention légale.

    5. Délai de carence incapacité de travail
    L’enquête révèle que 73 % des plans prévoient aujourd’hui un délai de carence d’un mois, par rapport à 42 % en 2004. Une explication éventuelle peut être trouvée dans une aversion au risque accrue chez les employeurs, cherchant à remplacer le plus possible l’incertitude par un coût stable qui peut être facilement budgété. L’employeur préfère de plus en plus payer une prime plus élevée mais connue sur l’ensemble de sa population, plutôt que l’incertitude liée au paiement d’indemnités aux travailleurs en incapacité de travail.

    Dans l’Accord de Gouvernement Michel I, il est prévu que la période de salaire garanti qui est aujourd’hui d’un mois, passe à deux mois en 2016. Toutefois, encore aujourd’hui, la mise en application de cette mesure n’est pas fixée. Les employeurs devront-ils financer un mois supplémentaire de salaire garanti ? Devront-ils se substituer à l’assureur et financer le montant de la rente d’invalidité ? Beaucoup de questions se posent à ce sujet.

    Il est évident que des discussions et négociations entre les partenaires sociaux vont encore avoir lieu à ce sujet.

    6. Constance en termes de taux de remplacement
    Il n’y a pas d’évolution significative en termes de taux de remplacement entre 2015 et les études précédentes. L’évolution se fait au niveau des paramètres non quantifiables comme décrits ci-dessous.

    7. A ne pas oublier : les paramètres non quantifiables !
    Le rapport attire l’attention des employeurs sur les paramètres complémentaires non quantifiables à prendre en compte lors de l’analyse d’un plan revenu garanti : les exclusions, la définition de la base salariale, la couverture des maladies psychologiques, le traitement des temps partiels, … La prime ne fait pas tout !

    8. Taux de remboursement en cas d’hospitalisation
    90 % des plans hospitalisation remboursent 100 % de la facture après intervention de la mutuelle. En 2009, les plans illimités représentaient 78% de l’échantillon. Bien que les coûts médicaux globaux continuent de croître et que cela se reflète évidemment dans les primes réclamées par les assureurs, les employeurs privilégient de plus en plus cette couverture illimitée. Notre expérience nous montre que ceci résulte des revendications des partenaires sociaux au sein de l'entreprise qui, compte tenu de la hausse des frais médicaux, attachent une grande importance à une couverture étendue.

    9. Les soins ambulatoires
    18,7 % des plans prévoient des soins ambulatoires (visites et consultations chez le médecin + frais optiques et dentaires). En 2009, 12 % des plans couvraient ces soins ambulatoires. Dans le rapport, nous développons les avantages de cette couverture complémentaire : plus intéressant en « net » qu’une augmentation de salaire, satisfaction du travailleur, participe à la rétention du personnel,…

    10. Burn-out
    1/3 des incapacités de travail sont liées à une maladie psychologique. Les assureurs commencent à s’adapter à cette nouvelle donne et à créer des plans avec option de couverture pour les burn-out. Chaque assureur traite différemment le burn-out (de l’exclusion pure et simple à la couverture complète sans limite dans le temps). Vérifiez bien votre couverture afin qu’elle soit en ligne avec la politique de votre entreprise.

  • Les sociétés n’ayant pas participé à l’enquête peuvent commander le rapport complet pour la somme de 250€ + TVA. Il suffit de remplir le formulaire ci-dessous et le rapport vous sera envoyé rapidement.

    Les consultants d'Aon Hewitt aident les entreprises et les organisations à relever leurs défis les plus complexes en matière de capital humain. Cette étude a été réalisée à l'aide d'un système informatique unique et extrêmement performant qui peut également être utilisé pour toute une série d'autres analyses. Contactez-nous pour toute information complémentaire.

    Commander le rapport



    Je souhaite :