English | Français | Spanish Luxembourg
Aon luxembourg

Le moment est venu de donner un nouveau souffle à votre approche Solvabilité II


Notre équipe accompagne les entreprises d’assurance et de réassurance à documenter et implémenter des processus conforme à la Directive Solvabilité II à partir de la stratégie de risque définie par le Conseil d’Administration.
Au regard des trois piliers de la Directive, nous avons développé une large gamme de services afin d’accompagner les captives de réassurance dans la mis en œuvre de la Directive Solvabilité II.

Pilier II: Système de Gouvernance et de Gestion des Risques


Une solution adaptée aux sociétés et captives de réassurance

Contexte du Pilier II: Gouvernance et Gestion des Risques

Les autorités de contrôle accordent désormais plus d’attention au Pilier II, ce dernier étant un des éléments essentiels de Solvabilité II : les sociétés de réassurance seront dans l’obligation de mettre en place des processus et des contrôles disposant d’une assise méthodologique solide et leur permettant d’évaluer, de gérer et de suivre leurs risques ainsi que leurs besoins en termes de solvabilité. Le Système de Gouvernance et de Gestion des Risques est la dénomination retenue pour ce processus global destiné à assurer une gestion prudente de l’entreprise et de ses risques:
  • Art. 41: Cadre général de gouvernance
  • Art. 42 & 43 : Exigences d’honorabilité de de compétences
  • Art. 44 : Gestion des risques
  • Art. 45 : Evaluation interne des risques et de la solvabilité (ORSA)
  • Art. 46 : Contrôle interne
  • Art. 47 : Audit Interne
  • Art. 48 : Fonction Actuarielle
  • Art. 49 : Sous-traitance

Points clés

  • Cohérence globale entre la stratégie, les processus de gestion des risques et les activités opérationnelles
  • Intégration du Système de Gestion des Risques à l’ensemble des opérations
  • Formalisation et documentation détaillée/li>
  • Flux d’informations claires et efficaces/li>
  • Contrôle constant et effectif exercé par le management
  • Séparation des tâches
  • Environnement de contrôle robuste et intégré

Mettre en place un système de Gouvernance et de Gestion des Risques conforme aux exigences Solvabilité II: Quels sont les défis ?

L’implémentation de Solvabilité II doit suivre le principe de proportionnalité qui stipule que l’ensemble des obligations doivent être adaptées à la nature, la taille et la complexité de l’entreprise.De plus, initier un programme d’implémentation du Pilier II en considérant chaque besoin séparément (par exemple: en basant ses travaux sur un système de contrôle interne ou de gestion des risques existant, ou, en se concentrant sur le processus ORSA avant d’avoir traiter intégralement les éléments qui vont l’alimenter) comporte un risque non négligeable : multiplier les projets et sous-projets difficilement contrôlables.
La négligence de ces considérations essentielles peut aboutir à des programmes d’implémentation fastidieux, coûteux ,et finalement inefficaces

Solution AON


Notre proposition pour une implémentation efficace des exigences du Pilier II

Afin d’aider nos clients dans leur processus de définition et de mise en place d’un Système de Gouvernance conforme à Solvabilité II, nous avons développé une approche basée sur quatre livrables clés couvrant l’ensemble des articles du Pilier II :

  • Stratégie Globale & Gouvernance (Article 41)
  • Système de Gestion des Risques (Articles 41, 42, 43, 44, 45, 48, 49)
  • Architecture des Processus(Articles 41, 44, 45, 46, 47, 48, 49)
  • Registre des Risques (Articles 44, 45)

Les principaux objectifs de notre méthodologie sont :
  • Assurer la cohérence et la proportionnalité
  • Structurer la gestion du projet et éviter la multiplication des tâches
  • Identifier et formaliser les éléments manquants (politiques, procédures, etc.)
  • Structurer le processus de documentation et d’implémentation
  • Atteindre un modèle opérationnel conforme à Solvabilité II, incluant l’ensemble des obligations définies dans la Directive telles que l’ORSA, le système de contrôle interne, la gestion des risques, l’audit interne, la fonction actuarielle, etc.
  • Faciliter le suivi et les mises à jour une fois le système mis en place

Contacts