English | French Canada
Nouvelles d'Aon au Canada

Risques liés aux régimes de retraite d’Aon

La santé financière des régimes de retraite canadiens à prestations déterminées s’est améliorée en 2020 selon l’outil de suivi des risques liés aux régimes de retraite d’Aon

TORONTO, le 4 janvier 2021 – Aon plc (NYSE: AON), le principal fournisseur mondial d’une vaste gamme de solutions pour la gestion du risque, des régimes de retraite et des programmes de santé, a annoncé aujourd’hui que le ratio de capitalisation global des régimes de retraite canadiens associés à l’indice composé S&P/TSX a augmenté, passant de 90,8 % à 91,2 % au cours des 12 derniers mois, selon son outil de suivi des risques liés aux régimes de retraite.

L’outil de suivi des risques liés aux régimes de retraite d’Aon calcule l’état global de capitalisation sur une base comptable pour les sociétés de l’indice composé S&P/TSX qui offrent des régimes à prestations déterminées. (Pour accéder à notre outil de suivi interactif, dont les données remontent jusqu’à 2013, suivez ce lien.) L’outil utilise la plateforme Risk Analyzer d’Aon, qui permet aux promoteurs de faire un suivi quotidien de l’état de capitalisation de leur régime individuel. L’outil de suivi des risques liés aux régimes de retraite présente aussi des données pour les sociétés de l’indice S&P 500 aux États-Unis et pour certains indices au Royaume-Uni; l’arrivée de cette plateforme au Canada permet à Aon d’adopter une perspective mondiale de l’état de capitalisation des régimes de retraite.

Principaux constats :

  • En 2020, le ratio de capitalisation global des régimes de retraite canadiens associés à l’indice composé S&P/TSX a légèrement augmenté, passant de 90,8 % à 91,2 %, selon l’outil de suivi des risques liés aux régimes de retraite d’Aon. Depuis le début de l’année, le déficit de capitalisation a légèrement diminué, de seulement 0,2 milliard de dollars, par suite d’augmentations de l’actif totalisant 18,7 milliards de dollars, compensées par des augmentations du passif se chiffrant à 18,5 milliards de dollars.
  • Les actifs des régimes ont inscrit un rendement de 9,9 % en 2020 et sont demeurés en territoire positif au quatrième trimestre, le clôturant en hausse de 3,9 %.
  • Le taux de rendement de fin d’année des obligations à long terme du gouvernement du Canada a perdu 55 points de base par rapport au taux de fin d’année précédent, et les écarts de taux ont augmenté de 13 points de base. Cette combinaison a entraîné une baisse des taux d’intérêt utilisés pour évaluer le passif des régimes, qui sont passés de 2,92 % à 2,50 %. La majorité des régimes au Canada demeurent exposés au risque lié aux taux d’intérêt, et l’augmentation du passif des régimes de retraite attribuable à la baisse des taux d’intérêt a annulé l’effet positif du rendement de l’actif sur l’état de capitalisation des régimes.

« Les marchés boursiers ont enregistré un solide rendement en 2020, contribuant à l’amélioration des ratios de capitalisation, selon Erwan Pirou, directeur des placements, Solutions de retraite, pour Aon au Canada. Pourtant, certains régimes de retraite n’ont pas profité pleinement des avantages de la reprise boursière, comme le dénote le rendement inférieur à celui de l’indice de référence de certains gestionnaires actifs. Comme résolution du Nouvel An, songez à examiner la structure de votre portefeuille d’actions pour confirmer qu’il offre une répartition équilibrée entre les différents styles d’actions et pourra vous procurer un bon rendement dans différents contextes. »

« Après une année de turbulences durant laquelle la situation de capitalisation a atteint son pire creux, à près de 80 %, vers la fin de mars, les régimes de retraite canadiens ont terminé 2020 dans une position de capitalisation semblable ou légèrement meilleure que celle du début de l’année, a déclaré Claude Lockhead, associé exécutif des Solutions pour la retraite chez Aon. Les promoteurs en mode de réduction du risque devront redoubler d’efforts pour conserver leur capitalisation améliorée, et ceux qui gèrent des régimes à prestations déterminées actuellement en vigueur devront tenir compte de rendements prévus inférieurs en conséquence des taux d’intérêt extrêmement bas. »

Relation avec les médias

Nos représentations dans le monde